Page 1 sur 1

Sanofi condamné par la cour de Bordeaux

Publié : 08 févr. 2018, 10:19
par Mallorie
Article lu ce matin ma paru hier dans le journal de ma Région.
J'avoue que je ne sais pas trop quoi en penser...
Je vous laisse juges.
sep.png
sep.png (612.3 Kio) Consulté 822 fois

Re: Sanofi condamné par la cour de Bordeaux

Publié : 08 févr. 2018, 10:32
par lélé
Ben moi je sais quoi en penser et ce que je pense depuis le début

C'est malheureux

Re: Sanofi condamné par la cour de Bordeaux

Publié : 08 févr. 2018, 10:32
par lélé
Merci mallorie
Moi sur la dépêche du midi il n'y a rien

Re: Sanofi condamné par la cour de Bordeaux

Publié : 08 févr. 2018, 10:38
par lélé

Re: Sanofi condamné par la cour de Bordeaux

Publié : 08 févr. 2018, 10:56
par Ptitepat67
Infirmière, j'ai déclaré ma sep en 2001. Mon dernier rappel de vaccin hépatite B remontait à 1994. Peut-être un peu long pour en déduire un lien.... Par contre j'ai refait deux poussées à chaque fois à quelques mois d'un rappel DT POLIO ( alors que ma sep était muette pendant de longues années..). Que ce soit le vaccin de l'hépatite ou un autre je me demande si le fait de " titiller" son système immunitaire ne réveille pas la maladie ! Du coup j'ai refusé de me faire vacciner cotre la grippe.... par précaution. Mais on ne saura jamais le fin mot !

Re: Sanofi condamné par la cour de Bordeaux

Publié : 09 févr. 2018, 01:39
par khadija
Merci Mallorie.

Avant é juska ojourd'hui, à ma kestion "pensez-vous kil y é un lien entre vaccin é sep ? ". Beaucoup de spécialistes répondent pas non mais plutôt par "scientifiquement ce n'est pas prouvé.. Dotre mon dit clèremen oui, mais..".

G étais vacciné en 06/2000.. G étais diagnostiqué en début 2001.
Vous pensez q g peut être des chances de faire valoir mon cas 2van les tribuno ?

Re: Sanofi condamné par la cour de Bordeaux

Publié : 09 févr. 2018, 07:02
par Bashogun
Bonjour,
Ptitepat67 a écrit :je me demande si le fait de " titiller" son système immunitaire ne réveille pas la maladie !
j'aime bien cette expression, Ptitepat. On sait que les vaccins dits 'vivants' ne nous sont pas recommandés, par exemple celui contre la fièvre jaune (ce qui m'ennuie fort !).
Ce qui est sûr, c'est que la Sep n'est pas due à un vaccin, quel qu'il soit. Il est hautement plus probable que certains vaccins peuvent non pas 'créer' une Sep, mais sans doute la 'révéler'.
La vaccination est un principe utile et éprouvé qui a permis depuis plus d'un siècle de quasi éradiquer certaines maladies, et c'est tant mieux. Il est dangereux d'en remettre en question le principe même.

La jurisprudence de la Cour Européenne est intéressante dans la mesure où elle inverse la charge de la preuve et permet ainsi aux personnes qui ont contracté une maladie comme la Sep suite à une vaccination de mieux défendre leurs droits face aux labos en amoindrissant le déséquilibre entre les parties. C'est dans ce cadre que se fonde la décision de la Cour d'Appel. Car s'il n'y a pas un lien nécessaire, il y a sans doute un lien possible avec certains vaccins, qui peuvent contenir des adjuvants qui viennent titiller le système immunitaire, comme le dit si bien Ptitepat.

Sans être massif, on ne peut tout de même pas ne pas s'interroger sur les cas de Sep qui se sont multipliés avec ce vaccin. Le nombre de cas est sans doute faible, mais il est à mon sens suffisant pour appeler à la prudence, et à conduire les pouvoirs publics en charge de la santé à interroger la politique des labos en matière de conception des vaccins - et les labos à ne plus faire la sourde oreille.

Car, in fine, ce sont bien les labos qui, en jouant aux apprentis sorcier, mettent en péril le principe même de la vaccination. Ils ouvrent ainsi à une contestation de plus en plus large et prennent le risque de conduire à un lourd problème de santé publique.