Bonjour ; Jean-Philippe, 50 ans

Si tu viens d'arriver, nous te remercions de nous faire l'honneur de ton premier message (post) pour te présenter.

L'équipe du forum se fera un plaisir de t'accueillir et t'ouvrira les portes des autres sections de ce forum.
maglight
Habitué(e)
Messages : 25
Inscription : 05 juil. 2018, 11:12
Contact :

Re: Bonjour ; Jean-Philippe, 50 ans

Messagepar maglight » 19 juil. 2018, 17:06

Bonjour à tous,

Comme RomzZz, j'avoue avoir été intriguée aussi par ce passage de l'histoire de Nostromo
A la différence des radiologues précédents qui se laissaient aveugler par la résorption des plaques précédentes,.....
.....il est ressorti que j'étais "subnormal" (mais quand donc les médecins se décideront-ils enfin à parler français courant ?). J'ai répondu quelque chose du genre : "gnî ?" et il m'a précisé qu' "on voit bien qu'il y a quelque chose".


-Le mot "subnormal" m'a interpellé aussi. Cet anglicisme est plutôt péjoratif, et le sens ne colle pas à la situation .
On devait plutôt comprendre "différent de la norme" ici pour que ça prenne du sens.
RomzZz relève une vantardise quant a la lecture de ce livre en 1h30... plus simplement, je décèle une personne qui a une aptitude hors norme, subnormal quoi!
Et si on veux croire que les choses sont en résonance parfois...une question se pose

Pour RomzZz,

Ca tombe très bien que tu sois chercheur en neurosciences, cette question est pour toi.
Pourrait-il y avoir une relation quelconque entre ces paramètres
SEP, Hyper-activité cérébrale et Re-myélinisation ?

Merci d'avance pour ton retour RomzZz, je suis curieuse de savoir.
Maglight

lilou06
Confirmé(e)
Messages : 112
Inscription : 03 juin 2018, 15:30
Ville de résidence : nice
Contact :

Re: Bonjour ; Jean-Philippe, 50 ans

Messagepar lilou06 » 19 juil. 2018, 18:26

mdr mdr

Avatar de l’utilisateur
RomZzZ
Confirmé(e)
Messages : 100
Inscription : 07 mars 2017, 10:22
Ville de résidence : Paris
Prénom : Romain
Ma présentation : 33 ans aujourd'hui en 2017. Sepiens et chercheur en neuro.
Contact :

Re: Bonjour ; Jean-Philippe, 50 ans

Messagepar RomZzZ » 19 juil. 2018, 20:33

maglight a écrit :RomzZz relève une vantardise quant a la lecture de ce livre en 1h30...
Maglight

Atteint de SEP primaire j'ai réagi avec les tripes. Une fois une infirmière m'a demandé si je savais encore écrire. Je lui dédie mon compte soundcloud -est-ce qu'elle joue Imagine comme moi? Je comprend et j'admire la bienveillance ici. On en a besoin avec les posts hypomaniaque comme les miens et ceux de Nostromo. Il devrait aller faire un tour du côté des humeur du jours et lire le nombre post décrivant es pensée suicidaires tellement l'épreuve de la SEP était difficile -je me compte parmi ces posts et oui j'ai aussi eu des phases dépressives.

maglight a écrit :Pour RomzZz,

Ca tombe très bien que tu sois chercheur en neurosciences, cette question est pour toi.
Pourrait-il y avoir une relation quelconque entre ces paramètres
SEP, Hyper-activité cérébrale et Re-myélinisation ?

Merci d'avance pour ton retour RomzZz, je suis curieuse de savoir.
Maglight


Mes tripes là encore. La SEP n'est pas une maladie auto-immune et les lymphocytes autour des lésions sont la pour réparer (comme ceux autour d'un coupure). La myéline est comme la gaine d'un câble électrique. Si le câble surchauffe et que le système est en "frustration" alors la gaine s'endommage, voila le liens que je mets entre hyper-activité et dégâts sur la myéline. Mais ce n'est qu'une hypothèse. Mon intuition et qu'un neurologue comme celui de Nostromo balayerait d'un revers de main cette hypothèse.

Il faudrait un physicien, je vais essayer d'en contacter un pour développer cette idée. Si tu en connais maglight! Ce forum est une ressource incroyable

Avatar de l’utilisateur
Nostromo
Confirmé(e)
Messages : 257
Inscription : 26 mars 2018, 02:32
Ville de résidence : Nyon
Prénom : Jean-Philippe
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=15577
Contact :

Re: Bonjour ; Jean-Philippe, 50 ans

Messagepar Nostromo » 21 juil. 2018, 17:38

Salut mon gars,
RomZzZ a écrit :Je pensais être arrogant et beau parleur mais il me semble que j'ai trouvé en Nostromo un maître. Tes posts sont impressionnants. Tous les gens qui ont la SEP ou ont eu la SEP - comme toi - autour de moi fonctionne plus rapidement que la moyenne. Malheureusement ils sont souvent les derniers à s'en rendre compte et elles sont aussi les dernières à se penser humble - contrairement à toi - et passe leur temps à se déprécier. Par exemple elles ne se vantent pas d'avoir lu un livre en 1h30. C'est peut-être cette arrogance et cette confiance en toi qui t'ont guéries. J'utilise elles parce que dans nos sociétés machistes se sont souvent les premières à être sous-évaluées.
Tu sais mettre tes interlocuteurs d'entrée à leur aise, c'est une qualité rare.

Je crains que tu ne m'aies pas lu avec l'attention nécessaire : relis tranquillement et tu verras déjà que l'Homme Révolté, ce n'était pas en une heure trente que je l'avais lu, mais en une heure vingt (et encore, maximum). Fallait pas me chercher :D. Tu verras surtout que j'expliquais un tel phénomène essentiellement par mon état d'esprit du moment : j'étais en plein dans le stade de la colère de ma phase d'acceptation suite au diagnostic. Dès la phrase suivante, je précisais qu'une tentative récente de relire ce même livre m'avait péniblement conduit, au bout du même temps d'une heure vingt, à la lecture d'une vingtaine de pages seulement -- contre-performance que j'imputais au fait que je n'étais plus du tout en colère. Libre à chacun d'y voir de la vantardise, libre à moi de me faire ma propre idée sur les capacités d'entendement de celui qui arriverait à cette conclusion.

Pour ce qui est de l'humilité, je t'invite aussi à lire plus attentivement : la seule humilité dont j'aie jamais fait part ici est celle que je manifeste dans mon rapport intime à la sep, car je sais que quoi qu'il arrive, c'est toujours elle qui aura le dernier mot. Je ne dis pas qu'elle ne peut se rencontrer que dans cette situation, je ne prétends pas non plus qu'elle se rencontre dans la totalité de mes rapports à l'existence. Je te recommande vivement la lecture de la définition que Wikipedia en donne, je viens de la découvrir et elle correspond exactement à ce que je voulais signifier : https://fr.wikipedia.org/wiki/Humilité.

Ces quelques contresens étant éclaircis, je vais pouvoir te répondre sur le fond, car il est très digne d'intérêt.

J'ai toujours fonctionné plus vite que la moyenne et j'en ai toujours été particulièrement conscient : un an d'avance à l'entrée en CP (le psychologue scolaire qui m'avait examiné, avait trouvé trop risqué pour mon développement affectif de me faire sauter deux classes) et toujours premier de la classe en primaire ; quand je suis entré en sixième, volet "pédagogie différenciée" de la réforme Haby oblige, je me suis retrouvé dans une classe de vingt-quatre gamins, ou de cobayes, le terme est peut-être plus adapté, dont la quasi-totalité (dont moi) ont quelques années plus tard terminé leurs études secondaires par un bac C avec mention, et les trois quarts (dont moi) ont poursuivi par des études supérieures dans des grandes écoles. Deux polytechniciens, notamment (pas moi, faut pas pousser). Tout ceci, pour une même classe de sixième, est un score plutôt, heu... subnormal :). Une grosse pression, évidemment. Je me rappelle qu'en cinquième le ministère nous avait envoyé une équipe qui nous avait fait passer des tests de QI, uniquement à notre classe, et qu'on avait même eu droit à la visite du ministre, enfin si j'avais été incapable de comprendre avec ça que je "fonctionnais plus vite que la moyenne", alors j'aurais été dès le départ orienté vers une autre classe...

Il ne faut donc pas t'attendre de ma part à la moindre modestie, vraie ou fausse, sur le sujet. Tout comme il serait une grave erreur de confondre humilité et modestie.

A la fin de mes études supérieures, grâce à des capacités intellectuelles... subnormales (je vais te le mettre à toutes les sauces, ce terme), le monde était à mes pieds, je n'avais qu'à me baisser pour ramasser ce que je voulais. La magnifique mécanique qu'était mon cerveau était l'une de mes plus grandes fiertés et ma meilleure arme, alors j'ai tiré dessus sans compter. Trois ans plus tard j'avais mon épisode inaugural de sep, deux années de plus et j'avais mon diagnostic : j'étais puni par là où j'avais péché.

Bref, je doute fort que l'arrogance et la confiance en moi m'aient guéri, car il me paraît beaucoup plus cohérent de penser que ce sont elles qui m'ont rendu malade en premier lieu.

Quant à tes réflexions sur la différenciation entre le corps et l'esprit, je plussoie tant que je peux et te suggère la lecture de DH Lawrence, dont je faisais la pub dans mon deuxième message de ce fil.

A bientôt,

Jean-Philippe.

lilou06
Confirmé(e)
Messages : 112
Inscription : 03 juin 2018, 15:30
Ville de résidence : nice
Contact :

Re: Bonjour ; Jean-Philippe, 50 ans

Messagepar lilou06 » 21 juil. 2018, 18:57

Bon ben Nostromo, ta réponse a infusé un peu...
et voilà elle est là... très développée comme d'habitude
mdr mdr mdr

"L'homme révolté", je te le laisse...
Par contre de quel livre de D.H. Lawrence parles-tu ?
J'ai lu en diagonale les précédents messages mais je n'ai pas trouvé le titre.
Je ne connais pas cet auteur...

D'avance merci. :wink: :wink: 8) 8)

Avatar de l’utilisateur
Nostromo
Confirmé(e)
Messages : 257
Inscription : 26 mars 2018, 02:32
Ville de résidence : Nyon
Prénom : Jean-Philippe
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=15577
Contact :

Re: Bonjour ; Jean-Philippe, 50 ans

Messagepar Nostromo » 21 juil. 2018, 22:31

Salut Lilou,

L'infusion de ma réponse est avant tout due à ce que cette semaine qui se termine, j'étais en train de me promener en montagne : pas d'internet, pas de portable, rien, le bonheur total :). Je ne suis rentré qu'hier soir. Comment on poste des photos ici, au fait, il y a moyen d'en uploader directement sur le site ou il faut passer par un site tiers, quelqu'un sait ?

DH Lawrence est surtout connu pour l'Amant de Lady Chatterley et je crois bien que c'est de cet ouvrage que ma phrase de référence, "la vie n’est acceptable que si le corps et l’esprit vivent en bonne intelligence", est tirée. La conscience de l'équilibre nécessaire entre le corps et l'esprit m'était venue par un roman de Huxley, Contrepoint, que j'avais lu plusieurs années avant mon diagnostic mais que je m'étais rappelé à cette occasion. Lawrence avait notoirement servi de modèle à un des personnages de Contrepoint, Mark Rampion. Trouvant fort pertinente la façon d'aborder l'existence du personnage fictif de Rampion, je m'étais intéressé à celui qui l'avait inspiré. Son principe de vie général sur la nécessité d'équilibrer les exigences du corps et celles de l'esprit est un fil rouge dans son existence, elle ne saurait être limitée à tel ou tel de ses romans.

A bientôt,

JP.

lilou06
Confirmé(e)
Messages : 112
Inscription : 03 juin 2018, 15:30
Ville de résidence : nice
Contact :

Re: Bonjour ; Jean-Philippe, 50 ans

Messagepar lilou06 » 22 juil. 2018, 12:00

Quelle chance ... un déconnexion en montagne, au frais en plus :wink:

Merci pour les titres de livre...
Huxley, je n'ai lu que "le meilleur des mondes"
Dans cette lignée "futuriste", j'aime beaucoup Margaret Atwood "La servante écarlate", "le dernier homme"

je verrai s'ils sont à la bibliothèque sinon "Amazon" mdr

J'avoue, j'ai eu une longue période sans lecture et je m'y remet ...
Cela me change de la littérature jeunesse mdr mdr mdr

A bientôt

Avatar de l’utilisateur
Nostromo
Confirmé(e)
Messages : 257
Inscription : 26 mars 2018, 02:32
Ville de résidence : Nyon
Prénom : Jean-Philippe
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=15577
Contact :

Re: Bonjour ; Jean-Philippe, 50 ans

Messagepar Nostromo » 22 juil. 2018, 12:27

Yo,

Contrepoint n'a rien de futuriste, il s'agit d'une peinture au vitriol de la haute société anglaise de la fin des années vingt ; avec des ramifications multiples qui sont toujours pertinentes aujourd'hui.

JP.

lilou06
Confirmé(e)
Messages : 112
Inscription : 03 juin 2018, 15:30
Ville de résidence : nice
Contact :

Re: Bonjour ; Jean-Philippe, 50 ans

Messagepar lilou06 » 22 juil. 2018, 12:45

je parlais de "futuriste" par rapport au meilleur des mondes...
je vais voir pour lire ça...
pour moi : Huxley c'est le meilleur des mondes et point ... (jusqu'à présent)
enfin faudra pas être pressé... j'ai déjà quelques livres qu'on m'a prêté et qui s'empilent sur ma table de nuit...
en cours "Sa majesté des mouches" William Golding
Rien à voir... mais je lis ou relis pas mal de livres soit avant mon fils soit après lui...
comme ça après on peut en reparler... comme il lit des livres avec de l'avance par rapport à son âge... :wink:

merci c'est sympa d'échanger sur les "bouquins"... ça permet de varier et de découvrir de nouveaux auteurs... :wink:

Avatar de l’utilisateur
Nostromo
Confirmé(e)
Messages : 257
Inscription : 26 mars 2018, 02:32
Ville de résidence : Nyon
Prénom : Jean-Philippe
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=15577
Contact :

Re: Bonjour ; Jean-Philippe, 50 ans

Messagepar Nostromo » 22 juil. 2018, 14:22

Ouioui, je disais ça simplement pour te prévenir que Contrepoint n'avait pas grand chose à voir avec le Meilleur des Mondes. Huxley était en fait une sorte d'intellectuel un peu "crâne d'oeuf" et d'une culture brillante qui, peut-être du fait qu'il était pour ainsi dire aveugle, avait une vision acérée à la fois sur la société et les individus qui la composaient ; est-ce le prix à payer pour une telle acuité, il avait par ailleurs beaucoup de mal à exprimer la moindre émotion.

Il a eu plusieurs phases très distinctes dans sa vie, ses débuts dans les années 20 - 30 sont ma préférée en tant que romancier. Il a par la suite écrit quelques essais dont "la Philosophie Eternelle" (philosophia perennis), dans lequel il s'attache à relever et mettre en avant les points communs très nombreux entre chacune des grandes religions monothéistes. Un texte qui avait été pour moi essentiel dans ma gestion de la période qui avait immédiatement suivi mon diagnostic.

A bientôt,

JP.

Avatar de l’utilisateur
Nostromo
Confirmé(e)
Messages : 257
Inscription : 26 mars 2018, 02:32
Ville de résidence : Nyon
Prénom : Jean-Philippe
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=15577
Contact :

Re: Bonjour ; Jean-Philippe, 50 ans

Messagepar Nostromo » 22 juil. 2018, 23:31

Salut Maglight,
maglight a écrit :...Stephanie Moisan, Emilie venesson, Nissa Lee, Dominique Guyaux sont en "rémission" SEP [...] Et le psychanalyste, Willy Baral, atteint lui aussi de sep
D’après lui, « la maladie nous enseigne ; elle peut être un canal de vie extraordinaire pour nous éviter de mourir idiots ».
Ce que tu me dis là est fort déstabilisant, car je suis à la fois d'accord et en total désaccord. Je vais essayer de trier ça :

- d'accord car je pense qu'effectivement on peut avoir des formes particulièrement peu agressives de sep et même, que c'est le cas le plus fréquent. Je me base pour affirmer ça sur le fait que parmi les personnes qui n'ont jamais été diagnostiquées sep et qui ne se portaient donc pas si mal, on retrouve à l'autopsie entre autant et deux fois plus de cerveaux qui présentent tous les signes de la sep, que le total de ceux qui ont reçu leur diagnostic. Dit autrement, entre la moitié et les deux tiers des sep ne sont jamais diagnostiquées -- c'est qu'elles doivent nécessairement être fort discrètes pour celui qui en est atteint. J'appelle ça une sep "latente", tu appelles ça une "rémission" mais le terme est déjà utilisé dans le cadre de la sep et veut dire a priori autre chose que le sens qui lui est donné dans ton lien.

- en total désaccord car je crois que la sep se manifeste de tellement de façons différentes, des plus... latentes donc, aux plus invalidantes, et qu'elle est pour chaque cas individuel tellement imprévisible, que toute tentative de tirer une généralité d'un cas particulier, ou de la somme d'une petite poignée de cas particuliers, s'apparente à de l'escroquerie intellectuelle ; cf. mes propos précédents en réponse à ta "potion magique"...

Accessoirement, je suis tout à fait d'accord sur les enseignements qu'apporte la maladie.

maglight a écrit :on pourrait imaginer que ce grand professeur au-delà de lire tes IRM, à peut-être lu tes attentes... ?
Je vois que nous nous posons les mêmes questions :).

maglight a écrit :Et qu'est-ce qui peut affirmer que ce n'est pas ton changement de cap en plus de l'incroyable symbiose que tu as établi avec Elle qui a influencer l'évolution ? rien :)
Ca serait plaisant, hein. Sauf qu'il y a là une contradiction formelle rédhibitoire : l'humilité face à la maladie interdit totalement une telle affirmation. Or cette humilité est précisément un pilier sans lequel que tu nommes le "changement de cap" ou encore la "symbiose", n'existe plus. Impossible de s'en dépêtrer.

A bientôt,

JP.

Avatar de l’utilisateur
Nostromo
Confirmé(e)
Messages : 257
Inscription : 26 mars 2018, 02:32
Ville de résidence : Nyon
Prénom : Jean-Philippe
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=15577
Contact :

Re: Bonjour ; Jean-Philippe, 50 ans

Messagepar Nostromo » 22 juil. 2018, 23:42

Salut Romain,
RomZzZ a écrit :Mon intuition et qu'un neurologue comme celui de Nostromo balayerait d'un revers de main cette hypothèse.
Il aurait peut-être quelques années d'études dans le domaine, une connaissance approfondie et régulièrement mise à jour de la maladie, et l'examen de quelques centaines de patients atteints de sep, pour mettre en mouvement le revers de sa main. Qu'en penses-tu ?

maglight
Habitué(e)
Messages : 25
Inscription : 05 juil. 2018, 11:12
Contact :

Re: Bonjour ; Jean-Philippe, 50 ans

Messagepar maglight » 26 juil. 2018, 08:23

Bonjour Nostromo,

maglight a écrit :
Et qu'est-ce qui peut affirmer que ce n'est pas ton changement de cap en plus de l'incroyable symbiose que tu as établi avec Elle qui a influencer l'évolution ? rien :)

Nostromo ecrit:
Ca serait plaisant, hein. Sauf qu'il y a là une contradiction formelle rédhibitoire : l'humilité face à la maladie interdit totalement une telle affirmation. Or cette humilité est précisément un pilier sans lequel que tu nommes le "changement de cap" ou encore la "symbiose", n'existe plus. Impossible de s'en dépêtrer.


je suis allée voir la définition de l'humilité glissée dans ton lien.

Elle s'apparente à une prise de conscience de sa condition et de sa place au milieu des autres et de l'univers.
[........] Par opposition, c'est souvent par manque d'humilité qu'un individu se dévalorise, en sous-estimant ses propres capacités et donc en considérant ses réalisations comme médiocres.


Pour simplifier, il s'agira donc de se montrer réaliste vis a vis de Soi et du contexte vécu pour peut-être atteindre l'Humilité.
mais comment être réaliste face à une situation dont on ne maitrise pas grand chose ?
On pourrait y voir du respect, de la crainte, de la soumission pour Elle, très certainement, mais pour ce qui de l'humilité il faudrait être sur de ce que notre Hôte nous réserve.
Pas simple tout ça à éluder !
A bientôt de te lire
Maglight

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
Célébrité
Messages : 5514
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Bonjour ; Jean-Philippe, 50 ans

Messagepar Bashogun » 26 juil. 2018, 11:53

Bonjour Maglight, bonjour Nostromo,

je préfère largement la définition que donne le Grand Robert :
humilité [ymilite] n. f.
ÉTYM. Xe, humilitiet; lat. humilitas « peu d'élévation, bassesse », de humilis. → Humble.

Sentiment qu'une personne éprouve de sa faiblesse, de son insuffisance, et qui la pousse à s'abaisser volontairement en réprimant son orgueil. → Modestie.
Il ne s'agit finalement pas tant de se montrer 'réaliste' que de ne pas avoir avoir l'orgueil de penser qu'on pourra vaincre et surpasser sa Sep.
Il ne s'agit pas de s'y soumettre, nous ne le faisons d'ailleurs pas et le forum nous y aide ; la Sep est là, tapie, et nous tâchons humblement de la cantonner à son antre par notre mode de vie, notre alimentation, par le pouvoir de la parole, même, etc. - tout en sachant qu'elle peut surgir à tout moment. C'est avoir conscience de ses limites pour en faire une force.

Bien à vous.
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

Avatar de l’utilisateur
Nostromo
Confirmé(e)
Messages : 257
Inscription : 26 mars 2018, 02:32
Ville de résidence : Nyon
Prénom : Jean-Philippe
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=15577
Contact :

Re: Bonjour ; Jean-Philippe, 50 ans

Messagepar Nostromo » 26 juil. 2018, 13:04

Salut toi,
maglight a écrit :mais comment être réaliste face à une situation dont on ne maitrise pas grand chose ?
On pourrait y voir du respect, de la crainte, de la soumission pour Elle, très certainement, mais pour ce qui de l'humilité il faudrait être sur de ce que notre Hôte nous réserve.
La première et la meilleure façon de rester réaliste face à une situation dont on ne maîtrise... rien (si tu permets :), "pas grand chose" c'est déjà beaucoup trop), consiste à en être conscient à chaque instant.

Il en est de même pour la croyance en Dieu (je ne suis pas particulièrement croyant, enfin c'est compliqué, tao, tout ça...), qui est sans doute la première source d'humilité : croire en Dieu, c'est d'abord une conscience de chaque instant du peu que tu es par rapport à Lui ; ce qui n'implique en aucun cas que tu serais aussi peu par rapport à la société. Le croyant le plus humble n'a évidemment pas la moindre notion de ce que l'avenir lui réserve, et c'est précisément parce qu'il a la connaissance intime de sa propre ignorance qu'il peut évoluer dans le monde et s'y intégrer.

Avoir cette conscience de sa propre "insignifiance" (ce n'est pas tout à fait ça, mais je peine à trouver un meilleur terme) face à ce qui est l'objet de son humilité, n'implique pas non plus ni crainte, ni soumission. Je n'ai aucune crainte vis à vis de ma sep, du fait que je suis totalement fataliste : ce qui doit arriver, finit toujours par arriver et, que l'on soit malade ou en bonne santé, s'il y a bien une seule certitude sur ce l'avenir nous réserve, c'est qu'on finira tous par crever (il y a en fait une deuxième certitude : personne n'échappera non plus à l'impôt :), mais celle-ci est trop triviale).

Pour ce qui est de la soumission c'est un peu plus compliqué, il y a certes de la soumission, mais beaucoup moins au sens esclavage qu'au sens d'un dialogue contemplatif et empli de respect. Ce dialogue est d'autant plus facile à mettre en place une fois que tu as admis que la sep est une partie intégrante de toi, sans laquelle tu ne serais plus qui tu es. Après tout, c'est ton corps, via tes lymphocytes, qui s'agresse lui-même, qui s'automutile donc, et qui agresse à la fois "le corps", donc lui-même (les différentes fonctions commandées par le SNC) et "l'esprit" (puisque le siège du SNC est précisément le lieu qui te permet de penser). C'est clairement une attitude suicidaire de sa part, qui est peut-être la manifestation d'un mal-être qui nécessite d'être pris en compte. Sous cet aspect, on pourrait volontiers comparer la sep à un enfant en apparence capricieux, auquel tu es d'une certaine façon soumis(e) puisque tu n'es pas aussi libre qu'en l'absence d'enfant, dont en même temps tu es responsable (on ne demande pas au gamin de savoir s'occuper de lui-même) et qui serait même, dit-on, la chair de ta chair. Quand l'enfant commence à s'automutiler, c'est qu'il est plus que temps de commencer à réfléchir à la question...

Tu me sembles tout à fait mûre pour la lecture de "la Philosophie Éternelle", dont j'ai déjà fait la pub ici :). Je t'en mets un avant goût : https://www.youtube.com/watch?v=a0wKfxuSAXk. Le montage a été un peu raté, il y a un passage de quelques minutes qui est repris en double, mais il ne faut pas que ça te décourage.

A bientôt,

Jean-Philippe.

Avatar de l’utilisateur
Nostromo
Confirmé(e)
Messages : 257
Inscription : 26 mars 2018, 02:32
Ville de résidence : Nyon
Prénom : Jean-Philippe
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=15577
Contact :

Re: Bonjour ; Jean-Philippe, 50 ans

Messagepar Nostromo » 26 juil. 2018, 13:32

Salut Bashogun,
Bashogun a écrit :Sentiment qu'une personne éprouve de sa faiblesse, de son insuffisance, et qui la pousse à s'abaisser volontairement en réprimant son orgueil. → Modestie.
Quelle horreur, cette définition :D.

S'il n'y a certes pas d'orgueil dans l'humilité, ce n'est pas parce qu'il a été "réprimé", mais beaucoup plus simplement parce qu'il a disparu naturellement dans la conscience que chacun peut avoir de sa propre vanité. Dit autrement, l'absence d'orgueil est une conséquence de l'humilité, pas une cause ; toute humilité qui se fonderait sur la répression d'un sentiment naturel d'orgueil, serait faussée dès le départ, car le sentiment serait toujours là, puisqu'il s'agirait de le réprimer. Mébon, on ne demande pas au Robert de philosopher :).

Bashogun a écrit :Il ne s'agit finalement pas tant de se montrer 'réaliste' que de ne pas avoir avoir l'orgueil de penser qu'on pourra vaincre et surpasser sa Sep.
Je me suis efforcé, quand j'ai reçu mon diagnostic, d'avoir la vision la plus réaliste possible de la sep. Ma démarche était initialement très égoïste : il s'agissait pour moi de ne pas me laisser séduire par les innombrables miroirs aux alouettes qui entourent la maladie, car j'avais le pressentiment qu'une telle dérive, si elle pouvait me permettre de "mieux vivre" dans un premier temps, finirait imparablement par entraîner un retour de bâton en proportion, une déception encore plus profonde que ce à quoi j'aurais (éventuellement) échappé.

J'ai appris les choses au fur et à mesure, en particulier, comme je le disais dans ma présentation, à travers la lecture d'un livre de cours de médecine sur le sujet. D'abord, sur l'efficacité du Solumedrol : réelle à court terme (accélère la fin de la poussée), mais sans aucune influence sur les éventuels symptômes résiduels à l'issue de la poussée. Ensuite, sur l'impact de la fréquence des poussées sur ce qu'était mon avenir : nul. De fil en aiguille, je me souviens d'ailleurs que ça m'avait un peu emmerdé à l'époque, il était rapidement devenu limpide qu'essayer de limiter le nombre de poussées ne préjugeait en rien de ce que j'allais devenir : mauvaise nouvelle en apparence. Cette mauvaise nouvelle était accompagnée d'une excellente : ce n'était par conséquent pas parce que je ferais des poussées plus ou moins fréquentes, que mon évolution allait en être différente. Ca ne servait donc à rien de me lamenter, ni encore moins de filer à l'hôpital (et je ne parle pas d'être suivi par un neurologue ;) ) en cas de poussée. De ce point de vue, je pense avoir fait preuve à la fois de "soumission" (dans le sens où je n'essayais que fort peu de contrarier les desseins de Madame) et de réalisme face à la sep.

Chacun voit midi à sa porte :).

A bientôt,

JP.

maglight
Habitué(e)
Messages : 25
Inscription : 05 juil. 2018, 11:12
Contact :

Re: Bonjour ; Jean-Philippe, 50 ans

Messagepar maglight » 27 juil. 2018, 01:12

Tu me sembles tout à fait mûre pour la lecture de "la Philosophie Éternelle", dont j'ai déjà fait la pub ici :). Je t'en mets un avant goût : https://www.youtube.com/watch?v=a0wKfxuSAXk.


-le "ça va ?" du narrateur à 25min35, m'a fait flippé, en plus du reste. C'est sur il faut s'accrocher, je suis bonne pour une deuxième écoute" à la fraiche"
La liste TO DO IT s'allonge
Avant la névrite, je me disais que des études "santé et social " pour être psy, ça aurait pu être pas mal;
Derrière je me suis dit que neuro ça aurait pu être pratique, après j'ai pensé à radiologue et là j'en suis à me dire que physique et philo, ça aurait pas été du luxe ...demain je suppose que je regretterai de pas avoir fait électricien! mdr
c'est sans fin!
merci pour le soutien, et tes liens.
A bientôt

Avatar de l’utilisateur
Nostromo
Confirmé(e)
Messages : 257
Inscription : 26 mars 2018, 02:32
Ville de résidence : Nyon
Prénom : Jean-Philippe
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=15577
Contact :

Re: Bonjour ; Jean-Philippe, 50 ans

Messagepar Nostromo » 27 juil. 2018, 09:57

Salut !
maglight a écrit :demain je suppose que je regretterai de pas avoir fait électricien!
riree

On dit que les décharges électriques favoriseraient la survenue des poussées, mais quelle importance. Je suis en ce qui me concerne un autodidacte en beaucoup de choses, l'électricité en fait partie :). L'alpinisme, la cuisine (en particulier la pâtisserie), le bricolage au sens très large, les langages de programmation web (PHP / MySQL, Perl, etc.). Apprendre des choses nouvelles, qu'elles soient physiques, manuelles ou intellectuelles est une très bonne façon de ne pas laisser la poussière se déposer sur les neurones et d'entretenir la machine ; une des façons qu'on a à disposition pour dialoguer avec sa sep. Il ne tient qu'à chacun, il ne tient qu'à toi...

La Philosophie Éternelle est divisée en chapitres assez distincts, je suppose que c'est le genre de livre dont tu peux lire un chapitre, puis l'oublier pendant deux mois, etc. Il est relativement facile à lire, beaucoup plus abordable que Camus ou même Nietzsche.

A bientôt,

JP.


Revenir vers « Les présentations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités